Animal mythique du bestiaire merveilleux, la figure du dragon apparaît dans la plupart des civilisations, de l’Asie à l’Europe, en passant par les Amériques, incarnant tour à tour des éléments positifs ou négatifs, des formes terrestres ou aériennes. Traversant les siècles, on le retrouve souvent dans les littératures de l’imaginaire.

Dans la tradition européenne, il s'agit d'une créature reptilienne terrestre ou ailée, soufflant la fumée et le feu. Il est symbole de vie et de puissance en orient, protecteur en Inde, gardien au Japon. Maléfique en Europe médiévale. Le terme dragon désigne également des créatures similaires d'autres cultures, comme les ryuu japonais ou le dragon chinois. Mythe universel, le dragon est un symbole opposé selon les cultures. En Occident, un symboles du malin du diable, voire la représentation du Léviathan dans l'Apocalypse de saint Jean.

L'image du Dragon comme « voyant universel » nous renvoie à la connaissance mystique. Celui qui regarde révèle celui qui est regardé. Le regard du Dragon devient le symbole de la révélation. Le dragon est le miroir qui renvoie à l'homme l'image de sa nature cachée.

Il est difficile de ne pas évoquer aussi Python, cet autre dragon qui ne dévoile la connaissance à celui qui vient l'interroger à Delphes que par les révélations « hermétiques » de sa prêtresse. Le christianisme hérite de l'image du dragon et lui fait dépasser le niveau mythologique pour une dimension métaphysique.

Il devint le symbole de tout ce qui est opposé au christianisme, le symbole de la barbarie, de la Bête maléfique, incarnation de Satan et du paganisme. Satan, le dragon, celui qui voit tout. L'Humanité, bien plus ignorante est par ailleurs séduite, fascinée par le dragon.

Cependant le dragon est autre chose. Il est une créature admirable, intelligente et instruite, qui mène une vie des plus intéressante. Il a certaines caractéristiques fascinantes en plus de ces aperçus occasionnels que nous donnes les contes de fée et les légendes.

Dans le monde des animaux fantastiques, le dragon est unique. Aucune autre créature n'est apparue dans une variété si riche de formes. C'est comme s'il y avait par le passé une famille entière d'espèces différentes de dragons qui ont vraiment existés, avant qu'elles soient mysterieusement disparues. En effet, aussi récemment que le dix-septième siècle, les savants ont écrit sur les dragons comme s'ils étaient des réalités scientifiques, leur anatomie et leur histoire naturelle étant enregistrée dans des détails soigneux.

Le naturaliste Edward Topsell, par exemple, écrivant en 1608, les considérait comme des êtres reptiliens et étroitement liés aux serpents : "Il y a diverse sortes de dragons, distingués en partie par le pays, en partie par leur quantité et grandeur, et en partie par les différentes formes de leurs membres externes." Personifications de la méchanceté ou de la bonté, du paganisme ou de pureté, de la mort ou de la dévastation, de la vie et de la fertilité, du bien ou du mal. Tout cette variété, ces concepts contradictoires sont incorporés et encastrés dans ce simple mot magique.

Le dragon a toujours été calomnié et maljugé, persécuté et traqué par l'homme, simplement parce qu'ils sont différents. Comme tant d'autres êtres vivants, ils ont éprouvé la mort et persécution au nom de la prétendue supériorité de l'homme civilisé.

Notre site a pour but de redonner ses lettres de noblesse au dragon, cet animal aussi intriguant qu'inquiétant. Nous vous dévoilerons non seulement les principaux types de dragons répertoriés mais aussi une introduction à leur anatomie ou leur mode de vie.




Copyright © Dragon-Céleste 2008 - 2016 | Design by Design-Graph