Les dragons verts sont des créatures belliqueuses, expertes en matière d'intrigue, de politique et de médisances. Ils affectionnent les forêts, les plus hautes et les plus anciennes possibles. Les dragons verts sont aussi jaloux de leur territoire et agressifs que les autres dragons, mais ils manigancent de manière à accumuler richesses et pouvoir en déployant le moins d'efforts possible. Leurs antres se situent généralement dans quelque falaise ou flanc de colline abrupt. Les entrées de ces cavernes sont souvent cachées des regards indiscrets par une cascade ou simplement en étant submergées par un lac, une mare ou un cours d'eau avoisinant. Plus âgés, ils dissimulent ces ouvertures par des plantes d'origine magique. Il leur arrive parfois d'entrer en conflit avec des dragons noirs sur le choix de leur demeure. Les verts font alors généralement semblant de s'effacer pour revenir en force quelques décennies plus tard et s'arroger l'antre du noir et son butin. Ceux qui habitent un donjon typique préfèrent qu'il y ait quelque végétation dans leur antre, comme c'est le cas dans les souterrains truffés de champignons géants.

Sa mâchoire franchement incurvée et sa crête qui débute au niveau des yeux pour descendre sur la quasi-totalité de son échine (l'amplitude de la crête étant maximale dans la région du crâne) constituent les traits physiques les plus caractéristiques du dragon vert. Le dragon vert n'est pas doté d'oreilles, mais présente juste des canaux auditifs ouverts sur l'extérieur et des plaques résistantes et bordées de piquants qui descendent de chaque côté de son cou. De petites cornes sont également présentes sur ses arcades sourcilières et son menton. Les narines sont situées au sommet du museau et les dents dépassent quand la gueule est fermée. La langue est longue, fine et fourchue. Des relents acres de chlore émanent de la créature.

Les écailles du dragonnet sont fines, très petites et si sombres qu'elles paraissent presque noires. Au fil des années, elles grandissent puis éclaircissent, devenant tour à tour vert émeraude puis vert olive, ce qui lui permet de mieux se fondre dans son milieu naturel. Les membres et le cou du dragon sont relativement longs par rapport au reste du corps, quand on compare la créature avec les autres dragons chromatiques ou métalliques. Quand il se tient sur ses quatre pattes, le tronc s'élève largement au-dessus du sol, ce qui lui permet d'enjamber toutes sortes de buissons et de détritus sylvestres. Le cou est généralement plus long que le reste du corps, sans compter la queue, si bien que les plus âgés sont capables de jeter un œil par-dessus les vieux arbres sans devoir se dresser sur leurs pattes arrière. Ce cou longiligne lui confère l'aspect d'un cygne quand il évolue dans les airs. Sa tête ne présente pas de signe particulier vu d'en dessous. Les ailes sont mouchetées, apparaissant plus sombres au niveau des bords d'attaque et plus claires dans la région des bords de fuite. Le pouce alaire est court, tandis que les phalanges alaires font toutes la même longueur, ce qui donne à l'aile des allures d'éventail. Le bord de fuite de la membrane s'insère dans le corps bien en avant des membres postérieurs.

Le dragon vert patrouille régulièrement l'étendue de son territoire, aussi bien dans les airs qu'au sol, de manière à avoir un bon aperçu de l'ensemble, que ce soit en dessus ou au-dessous des feuillages. Ces tours de repérage lui servent à deux choses. Tout d'abord, le dragon reste toujours à l'affût d'une proie. Si l'on sait qu'ils sont capables de se nourrir de pratiquement n'importe quoi si la faim les tenaille, y compris de buissons et de petits arbres, les dragons verts restent friands d'elfes et d'esprits follets. Ensuite, les dragons verts aiment savoir tout ce qui se passe dans leur domaine. Leur soif de puissance n'a d'égale que leur avidité à accumuler des richesses. Il est peu de moyens qu'un dragon vert n'emploiera pas pour satisfaire ses ambitions. Sa technique de prédilection pour accroître son autorité reste l'intimidation, mais il recourt à des manipulations plus subtiles lorsqu'il a affaire à d'autres dragons ou des créatures d'une telle puissance. Les dragons verts restent des maîtres en matière de mensonge, de double jeu et de pirouettes verbales. Le simple fait de converser avec eux vous expose à une déconfiture quasi certaine. Quand ils s'adressent à la plupart des créatures, les dragons verts adoptent un ton mielleux, courtois et sophistiqué. Parmi les leurs, en revanche, ils se montrent bruyants, vulgaires et grossiers, en particulier quand leurs interlocuteurs sont du même âge et du même rang qu'eux. Les plus jeunes se trouvent dans l'obligation de bien se tenir devant leurs aînés, mais ce vernis de bienséance n'a pas grande épaisseur, ce dont tous sont bien conscients. Dans chaque secteur donné, la loi du plus agressif fait rage, l'âge et le rang social restant les critères de sélection, sans qu'une hiérarchie soit nommément établie. Les dragons verts se connaissent trop bien pour nécessiter une structure sociale définie. La séduction chez les dragons verts se fait de manière aussi grossière que directe. Une fois qu'un couple décide de s'unir, en revanche, leur nature loyale reprend le dessus et des liens solides se tissent. Les parents prennent bien soin de transmettre à leu progéniture tout leur savoir en matière de manipulation et de duperie. Il est rare qu'un couple laisse sa première couvée à l'abandon, mais il leur arrive d'en engendrer d'autres qu'ils livrent à elles-mêmes pendant que grandit la première. Une fois que ces rejetons favorisés atteignent l'âge adulte, ils sont chassés par les parents et partent chacun de leur côté. Si le couple est composé de deux dragons du même âge, ils partagent leurs territoires communs. Ces arrangements persistent pendant quelques décennies, jusqu'à ce que l'un des anciens partenaires cherche à accaparer une parcelle de l'autre. Dans les autres cas, le plus jeune des deux parents quitte les lieux en même temps que sa progéniture. Les dragons verts ne sont pas très regardants sur ce qu'ils accumulent comme richesses. Tout ce qui a de la valeur fait l'affaire. Néanmoins, entre deux objets aussi précieux, le dragon vert aura tendance à préférer celui qui correspond à la conquête la plus remarquable dans les faits.

Voici quelques illustrations de dragons verts :

























Copyright © Dragon-Céleste 2008 - 2017 | Design by Design-Graph